Retrouvez les résultats de notre compétition Salle du 28/29 octobre 2017 à ce lien ! Bravo & merci à tous !

Matériel

Les types d’arcs

L’arc droit (ou long bow):

C’est l’arc traditionnel, utilisé autrefois comme arme de guerre et de chasse. Il est constitué d’un seul bloc, généralement en bois d’if. Il est encore utilisé pour
le tir nature et la chasse à l’arc. C’est un arc très puissant (jusqu’à 100 livres).

L’arc classique (ou recurve):

C’est l’arc le plus répandu. C’est un arc démontable. Il est composé d’une poignée et de deux branches. Les arcs d’initiation sont tout en bois. Les arcs de compétition ont une poignée en magnésium. Les nouveaux modèles ont des poignées à trous afin de gagner en légèreté. Les branches sont en bois, en carbone ou en fibre de verre. La puissance varie de 30 à 50 livres

L’arc à poulies (ou compound):

Cet arc connaît un succès croissant. Il comporte une poulie au bout de chaque branche. Les poulies ont un rôle de démultiplicateur. L’archer peut donc tirer avec un
arc plus puissant (de 35 à 60 livres), et moins se fatiguer pendant la phase de visée.

Si l’arc droit est totalement nu, les arcs classiques et à poulies ont un équipement qui est indispensable :

le viseur : avec une loupe pour les arcs à poulies.

le stabilisateur : c’est une perche en carbone, fixée à la poignée, destinée à absorber les vibrations de l’arc. et le V-bar : ce sont des petits stabilisateurs
positionnés en « V », au niveau de la poignée.

le berger button : c’est un petit accessoire fixé sur la poignée permettant de corriger le paradoxe de la flèche (déformations de la flèche au départ).

le repose-flèche : c’est un petit accessoire en plastique ou en métal fixé à la poignée et sur lequel repose la flèche.

le clicker : c’est une petite lame métallique placée contre la poignée. Il permet de contrôler l’allonge du tireur, qui ne doit jamais varier.

Les flèches:

A l’origine en bois, les flèches sont aujourd’hui en aluminium pour le tir en salle et en carbone ou en alliage aluminium-carbone pour le tir en extérieur. Les flèches en bois ne sont plus utilisées qu’avec l’arc droit. Les flèches de compétition sont assemblées par les archers. Le tube est coupé à l’allonge du tireur. On y ajoute la pointe
métallique, les plumes et les encoches en plastique. Les plumes naturelles ne sont utilisées que pour les flèches en bois et parfois en tir en salle.

Il existe 4 matériaux principaux :

L’aluminium : c’est le plus polyvalent, le plus utilisé et qui couvre les usages les plus différents. Il existe un grand choix de qualités et de diamètres permettant de s’adapter à tous les types d’arcs, à tous les tirs et toutes les conditions.
Le carbone : très solide, indéformable, léger, le carbone est utilisé de l’initiation à la compétition.
L’alu-carbone : l’utilisation combinée des deux matériaux permet d’obtenir un tube léger, raide et d’un faible diamètre.
Le bois : le bois trouve son intérêt dans son esthétique et son faible coût.

Le choix s’effectue d’abord en fonction de la nature du tube sélectionné. Puis, pour certains modèles, vous disposerez de plusieurs poids exprimés généralement en grains. L’avantage étant de pouvoir optimiser l’équilibrage de la flèche et ainsi gagner en précision.

Comme pour les pointes, c’est le tube qui détermine le choix de l’assemblage : collées, emboîtées extérieures ou intérieures.

Les plumes:

Le postulat de base consiste à choisir

des plumes courtes pour les tirs à longue distance,
des plumes longues pour les tirs courte distance.

Plus la plume est légère, meilleur sera le trait de la flèche.